Les jardins communautaires de La Prairie

Semis et transplantations
Pour de meilleurs résultats, ajuster la marge gauche et droite à 0 Imprimer

Après l’hiver, dès les premières belles journées chaudes ensoleillées nous sommes tous pressés de préparer le jardin et d’y faire les semis et les transplantations de plants partis soi-même ou achetés. Mais il faut savoir prendre son temps, la nature suit son propre rythme.

On peut commencer par :

  • Retourner la terre du jardin avec une pelle ou une fourche fournies par la ville et enlever le reste de racines de la saison précédente. Si vous avez planté des bulbes d’ail à l’automne précédent, il faut éviter d’aller trop près des racines de ces plants qui ont déjà plus de 10 cm hors terre.

  • Introduire de la nouvelle terre et compost aussi fournis par la ville.

Avant de semer ou de transplanter :

  • Avant de semer ou transplanter, il vaut mieux attendre que les risques de gel soient passés - voir la carte d’Agriculture Canada ci-après. Mais il faut aussi attendre que le sol se réchauffe et que les températures nocturnes ne baissent pas trop.
  • Les légumes de climat frais (betteraves, carottes, laitues, oignons, persil, panais, radis, etc.) germent à des températures assez basses et on peut logiquement les semer quand la température du sol a atteint 7 °C.

  • Les navets, les différents choux (brocoli, chou frisé, chou-fleur, etc.) et la bette à carde tolèrent un sol frais, mais mieux vaut attendre que la température du sol ait atteint 12 °C.
Les légumes de climat frais comme les radis et les laitues peuvent être semés tôt au printemps car ils endurent bien le temps frais. Ce seront les premières récoltes en juin. Les semis peuvent être étalés dans le temps pour des récoltes qui n'arriveront pas toutes à maturité au même moment.
  • Les légumes de climat chaud (haricots, concombres, courges et melons) préfèrent que le sol ait atteint 21 °C avant de les semer ou de les transplanter.

  • Certains légumes n’aiment pas les nuits fraiches. Les tomates prennent du temps à se remettre d’une nuit sous 12 °C tandis que les concombres, les poivrons n’aiment pas les nuits sous 18 °C et pas moins de 21 °C pour les aubergines, melons et courges. Donc il n’y a jamais d’urgence à être le premier avec ses beaux rangs de légumes en terre, à moins d’être prêt à les recouvrir lorsque les nuits sont froides et à les dégager le lendemain matin.
Nous sommes tous pressés de voir nos légumes pousser mais ceux des climats chauds comme les tomates ont besoin d'un sol à 21 °C et des nuits chaudes. On ne gagne rien à planter trop tôt car il faut souvent tout reprendre.

Source

Quant à la distance entre les rangs de plants, il existe de nombreux tableaux sur le sujet mais le « Jardinier paresseux » suggère la règle suivante :

  • Sans coller les rangées les unes sur les autres, ne pas laisser d’espace inutile entre les rangs, ceci inviterait les mauvaises herbes à occuper cet espace.

  • Laisser seulement un espace aux 120 centimètres (4 pieds) pour permettre au jardinier de pouvoir accéder aux légumes.

  • Quand les plants seront sortis de terre et auront commencé à faire des feuilles adultes ce sera le temps de les éclaircir pour leur laisser un espace de croissance.

  • Ce sera aussi le moment de mettre un paillis pour garder l’humidité du sol et bloquer les mauvaises herbes.

Source


 

Distances


dans le rang (en cm)

 

Ail et oignon

15

 

Aubergine

50

 

Bette

40

 

Betterave

15

 

Carotte

7

 

Chou

70

 

Concombre

60

 

Courgette, melon

100

 

Haricot

40

 

Navet

10

 

Pois

3

 

Poireau

10

 

Radis

2

 

Salade

30/40

 

Tomate

60

 

·        Carte du Québec montrant les derniers gel printaniers.


Source de la carte.

Retour au début de la page.